Si les candidats à la primaire de la droite étaient des affiches de films

Ils sont sept, ils sont déterminés. Mais seul l’un d’entre eux sera désigné candidat pour les prochaines élections présidentielles. Tour d’horizon des affiches de film qui leur iraient à merveille. Attention, toute ressemblance avec des personnages de fiction serait purement fortuite…Ou pas.

 

Alain Juppé : Papy fait de la résistance (1983)

papy-fait-de-la-resistance

On connait l’histoire : Matignon, la condamnation, l’exil au Canada puis le retour à Bordeaux tel le messie. Non, Alain n’est pas mort. Mieux, du haut de ses 70 ans, « Péju » caresse son rêve d’accéder à la fonction suprême, comme l’a fait Chichi, son increvable mentor. Le pire c’est qu’il va y arriver… Commande massive de montes-escaliers Stannah à prévoir pour l’Elysée.

Nicolas Sarkozy : Le Parrain (1972)

parrain

L’homme de tous les superlatifs. Celui que l’on ne présente plus… Nico « Don Corleone » Sarkozy de Nagi-Bocsa règne sur sa famille politique comme Marlon Brando régnait sur Hollywood dans les 70’s. Seul bémol : ces enf***** de juges qui mettent sans cesse leur nez dans les affaires du Petit Nicolas. Loin de s’avouer vaincu, ce dernier devrait répliquer en sortant de ses talonnettes une offre « qu’ils ne pourront pas refuser. »

Bruno Le Maire : Neuilly sa mère (2008)

neuilly_sa_mere

Avec sa dégaine de jeune premier aux dents longues, le benjamin du game (47 ans) s’est invité dans la cour des grands en 2016 et se pose désormais en sauveur de l’Hexagone. En grande forme lors du premier semestre, le jeune Bruno a eu beaucoup plus de mal à maintenir le rythme à l’approche des partiels. Il peut toujours espérer une récompense en 2017, à condition que ses potes se souviennent de lui…

François Fillon : Fast and Furious (depuis 2001)

fastfurious

Pas gaulé comme Vin Diesel certes, Fillon est une franchise à succès. Pas toujours fast, rarement furious, les « FF’s » font partie du paysage médiatique depuis belle lurette. Et comme tout passionné d’automobile qui se respecte, Fifi a mis les gaz pour rattraper son retard sur ses deux principaux concurrents. Pas suffisant pour autant : l’homme aux plus gros sourcils de France devrait franchir la ligne d’arrivée en troisième position. Après tout, ça reste le podium…

Nathalie Kosciusko-Morizet : Subway (1985)

subway

En estimant le prix du ticket de métro à quatre euros, NKM s’est attiré les foudres des Parisiens. Ces rats toujours fourrés sous terre comme les héros du film de Luc Besson. Conséquence : une défaite cuisante face à Hidalgo pour la mairie de Paris. En 2016, nouvelle année, nouveau défi : Nat’ brigue la candidature républicaine pour 2017. Et même si elle sait pertinemment qu’elle n’y arrivera pas, Matignon n’est qu’à quelques stations de métro…

Jean-François Copé : Charlie et la chocolaterie (2005)

charlie_et_la_chocolaterie

Vous nous voyez venir… Un petit stage de troisième dans la plus fantastique des chocolateries n’aurait pas fait de mal à notre Jeff national. Incapable de connaitre le prix d’un pain au chocolat (ou chocolatine pour les pénibles), Charlie Copé se serait fait la main chez son mentor Willy Wonka avant de revenir plus fort que jamais pour concurrencer « papi gâteau » Alain Juppé. Mais avec 1 % d’intentions de vote, il ne devrait ramasser que les miettes…

Jean-Frédéric Poisson : Le Monde de Némo (2003)

le-monde-de-nemo

Au-delà de l’allusion toute pourrie à son nom, le candidat catholique partage bon nombre de caractéristiques avec le petit poisson-clown. Flanqué d’une partenaire amnésique et adepte du mensonge (coucou Christine Boutin), Némo tente de se frayer un chemin dans l’univers impitoyable des fonds marins. Un peu comme Jean-Frédéric Poisson, qui essaye tant bien que mal de ne pas se faire dévorer tout cru par les prédateurs de sa propre famille politique…

Pour ceux qui veulent aller plus loin :

  • Le match de boxe de la primaire sur Franceinfo
  • Si les candidats à la primaire de la droite étaient une équipe de rugby sur Libération, par Gilles Dhers, Baptiste Bouthier et SIX PLUS.
  • Le primaires en live sur Le Monde

Avec Antonin Lhuillier et Aurélie Usaï

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s