Top 5 des casseroles, sauce hollandaise

François Hollande et les casseroles, c’est comme Laurel et Hardy, une grande histoire d’amour. La dernière en date : la fuite d’un document sur un projet d’assassinats ciblés de membres de l’État islamique, ordonnés par l’Élysée en 2013, en Syrie, qui n’a finalement pas eu lieu. Des informations confidentielles, qui ont amené le parquet de Paris à ouvrir une enquête. En attendant le verdict, retour sur les plus gros tollés du quinquennat.

 

1. Manu et le 49.3

Le 10 mai dernier, après cinq mois de contestations politiques et sociales, le Premier ministre, Manuel Valls a dégainé l’arme lourde : le 49.3. Et ce à trois reprises. La seule façon de faire passer la loi Travail, sans le vote de l’Assemblée nationale. Pourtant, on ne peut pas dire que la loi Travail était plébiscitée par les Français, car jugée trop libérale. Selon certains sondages, sept personnes sur dix y étaient opposées. Mais, Manu, lui, il s’en fout, c’est le Roi t’as vu !

valls

2. Cahuzac et son compte en Suisse

Jérôme Cahuzac, ancien ministre du Budget l’avait dit « les yeux dans les yeux » : « Je n’ai pas, et n’ai jamais eu de compte en Suisse ». Pourtant, le 4 décembre 2012, le site d’informations Médiapart révélait l’existence de ce compte. Avec l’argent dessus, l’ancien ministre se serait d’ailleurs acheté un cosy 210 m² à Paris. C’est beau la fraude fiscale… Mais, ça le devient beaucoup moins lorsqu’on se fait rattraper par la justice. Pris dans un engrenage qu’il ne parvient plus à contrôler, il est contraint de démissionner le 19 mars 2013. Quelques jours plus tard, il passera aux aveux devant les juges, allant même jusqu’à déclarer être « dévasté par le remord ». Allez Jéjé, ça va aller.

cahuzac

3. Hollande et ses super nanas

Récemment, on a appris que Les feux de l’amour allaient peut-être s’arrêter. O-M-G ! Et puis, on a pensé à François Hollande. Le soulagement, qu’on s’est dit ! Ça va continuer. Souvenez-vous de cette charmante Une de Closer en 2014, sur laquelle on voyait le président sortir de chez l’actrice Julie Gayet, un casque de scooter sur la tête. Depuis, sa compagne de l’époque, devenue son ex, Valérie Trierweiler se déchaîne sur François. En 2014, elle sortait Merci pour ce moment. Un livre à charge contre le président, dans lequel elle a notamment révélé le surnom que François donnait aux personnes pauvres : « les sans-dents »Conclusion : il ne fait pas bon d’énerver Valoch.

hollande

4. Thévenoud et la « phobie administrative »

C’est certainement l’une des histoires les plus comiques du quinquennat de François Hollande. En 2014, Thomas Thévenoud, à l’époque secrétaire d’État au Commerce extérieur et député socialiste de Saône-et-Loire, a dû quitter son poste au gouvernement, neuf jours seulement après sa nomination. Lui et sa femme n’ont pas déclaré leurs revenus en 2012 et les ont déclaré en retard pendant plusieurs années. Contacté par Le Canard enchaîné, Thomas donnera la raison de tous ses maux : il souffre d’une « phobie administrative ». Se cache-t-il sous la table à chaque fois qu’il voit une feuille d’impôt ? L’histoire ne le dit pas. Mais, le 17 avril prochain, ce sera aux juges de décider de la crédibilité de ses propos.

thevenoud

5. Morelle qui se faisait cirer les pompes

Le 17 avril 2014, le site d’informations Médiapart sort un gros dossier sur Aquilino Morelle, à l’époque conseiller politique de Hollande et patron de la communication de l’Élysée. Parmi les accusations portées par le journal, une fait mouche. Aquilono aurait fait venir un cireur de chaussures à l’Élysée à deux reprises. Il aurait même fait privatiser un salon à l’hôtel Marigny. Faut pas être dérangé vous comprenez. Interrogé par le journal Le Point, David Ysebaert, cireur de chaussures, confirmera les faits avancés par Médiapart. Depuis, une autre affaire lui colle au dos, si bien que c’est lui qui a fini par cirer des pompes… celles de la justice.

morelle-3

Pour ceux qui veulent aller plus loin :

Si vous n’avez rien suivi de l’affaire Cahuzac, Samuel Laurent, Le Monde

Sarkozy, islam, Julie Gayet… ce que François Hollande a confié sur son mandat, Margaux Baralon, Europe 1

Ces proches de Hollande écartés du pouvoir dans le sillage du scandale Cahuzac, Marc de Boni, Le Figaro

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s